Glossaire

prev next

A

Actif

Tout ce qui appartient à une société ou à une personne, tel que les liquidités, les biens immobiliers, le portefeuille d'investissement et l'inventaire dans le cas d'une entreprise.

Action

Titre représentant une participation proportionnelle dans une société. Certains titres de participation donnent des dividendes réguliers alors que d'autres n'en donnent pas.

Action privilégiée

Titre de participation conférant à son porteur des droits supérieurs à ceux que comporte une action ordinaire, notamment un remboursement prioritaire en cas de liquidation et un dividende annuel précis.

B

Bénéficiaire

Le bénéficiaire est la personne ou l'organisation désignée qui recevra la valeur du régime de retraite au décès du rentier.

Bêta

Mesure relative de la sensibilité du rendement d'un élément d'actif aux changements subis par le rendement du marché.

Bon de souscription

Titre conférant au porteur le droit d'acheter des actions à un prix stipulé d'avance et pour une période donnée. Généralement, les bons de souscription sont offerts au moment d'une nouvelle émission d'obligations ou d'actions privilégiées ou ordinaires.

Bon du Trésor

Titre d'emprunt à court terme émis par l'État. Les bons du Trésor ne génèrent aucun intérêt mais sont vendus à une valeur inférieure à la valeur nominale. La différence entre le prix de vente et la valeur nominale constitue le revenu que touche l'investisseur.

C

Capital

L'argent ou les biens utilisés pour l'exploitation d'une entreprise. Le terme s'applique aussi aux réserves de liquidité, à l'épargne et à tout autre bien de valeur.

Capitalisation

La valeur marchande d'une société, en dollars. En d'autres termes, il s'agit du montant d'argent qu'un acheteur potentiel aurait à débourser pour faire l'acquisition de la société. La capitalisation se calcule en multipliant le nombre d'actions émises par le prix unitaire de l'action.

Commission

Frais payés au courtier pour les conseils et services rendus à l'investisseur lors de l'achat ou de la vente d'un titre.

Contenu étranger

Partie d'un compte ou d'un fonds qui est investie dans des instruments émis à l'extérieur du Canada.

Convertible

Se dit d'un titre qui peut être échangé contre un autre. Les obligations et les actions privilégiées sont souvent convertibles en actions ordinaires de la même société.

Corrélation

Une relation entre deux variables. Le degré de corrélation entre deux fonds communs de placement permet de mesurer leur rendement l’un par rapport à l’autre. Dans le cadre de la constitution d’un portefeuille diversifié, il est utile de combiner des fonds dont le rendement n’est pas fortement corrélé. Par exemple, les fonds d’actions canadiennes pourraient dégager un bon rendement tandis que les fonds d’actions mondiales stagnent, ou les fonds de titres à revenu fixe pourraient bien se comporter pendant que les fonds d’actions éprouvent des difficultés.

Courtier en valeurs mobilières

Mandataire qui agit soit à la vente, soit à l'achat de titres, de marchandises ou d'autres biens, pour le compte de membres du public dont il reçoit des ordres. Il est normalement rémunéré par une commission.

Crédit d'impôt

Crédit qui reduit directement le montant des impôts à payer en contrebalançant certains passifs d'impôt.

D

Dette

Somme d'argent qui doit être remboursée, avec les intérêts. Dans le cas d'une société, la dette consiste souvent en obligations et autres titres d'emprunt.

Distributions

Le versement de revenu et de gains en capital réalisés nets produits et déclarés relativement aux placements détenus dans un fonds commun.

Diversification

Stratégie de placement qui consiste à investir dans différentes catégories d'actifs. Ceci permet de réduire les risques inhérents à l'investissement tout en générant des rendements acceptables et en contrôlant la volatilité du portefeuille. La diversification se fait au niveau des types de titres, des sociétés, des secteurs d'activités ou des zones géographiques.

Dividende

Partie du bénéfice qu'une société, sur autorisation de son conseil d'administration, distribue à ses actionnaires en proportion des actions qu'ils détiennent. Alors que le dividende privilégié annuel est généralement fixe, le dividende ordinaire fluctue en fonction du bénéfice réalisé par la société et de ses liquidités. Ce dernier peut être omis si les affaires vont mal ou si les administrateurs retiennent les bénéfices pour les affecter à l'achat d'installations de production, dans le but d'assurer la croissance de l'entreprise.

É

Écart-type

Mesure de la dispersion des résultats potentiels autour des résultats prévus d'une variable aléatoire. Un écart type supérieur se traduit généralement par une volatilité supérieure du fonds.

Échéance

En théorie, il s'agit de la date d'arrivée à échéance du contrat. C'est la date à laquelle la rente est versée ou la garantie à l'échéance s'applique.

E

Efficacité fiscale

Le ratio d'efficacité fiscale est une estimation, exprimée en pourcentage, du rendement total du fonds réalisé sur une période de temps, retenue par l'investisseur imposable. Dans ce contexte, on entend par investisseur imposable celui qui détient le fonds d'investissement en dehors d'un régime à impôt différé (tel qu'un REER) ou en dehors d'un régime exempt d'impôt.

L'efficacité fiscale pourrait être une considération importante car, à intervalles réguliers, les porteurs de parts de fonds d'investissement reçoivent des gains en capital et des revenus d'intérêt. Ces distributions servent souvent à acheter d'autres parts du fonds. Les gains en capital sont habituellement réalisés par le fonds par le biais de la vente de titres s'étant appréciés (par rapport à leur coût de base rajusté). Le revenu peut résulter du versement d'intérêt ou de dividendes de l'actif sous-jacent du fonds. Même si l'investisseur ne liquide pas sa position dans le fonds, il doit assumer l'impôt lié à ces distributions.

F

Fiduciaire

Individu ou entité responsable de la garde en fiducie d'un bien appartenant à autrui. On attend du fiduciaire qu'il prenne de saines décisions d'investissement pour le compte du bénéficiaire. La plupart des provinces ont des lois qui déterminent la façon dont un fiduciaire doit gérer les actifs du bénéficiaire. On donne à cette personne, selon le cas, le nom d'exécuteur testamentaire (ou liquidateur selon le Code civil du Québec), de syndic de faillite, de fiduciaire ou de curateur dans le cas de bénéficiaires mineurs ou jugés incapables de gérer eux-mêmes leurs biens.

Fiducie

Acte par lequel une personne transfère des biens de son actif à une autre personne, le fiduciaire, qui s'engage à détenir et à administrer ces biens pour le compte et à l'avantage d'un bénéficiaire désigné.

Fonds commun de placement

Voir « Organisme de placement collectif ».

Fonds d'actions

Fonds qui investissent dans des titres de participation, aussi appelés actions. La valeur de ces fonds fluctue en fonction de l'évolution du cours de ces titres.

Fonds de dividendes

Fonds commun de placement qui investit dans les actions ordinaires de sociétés bien établies qui rapportent en général des dividendes réguliers à des taux supérieurs à la moyenne et dans des actions privilégiées.

Fonds de placements hypothécaires

Fonds commun de placement qui investit dans les prêts hypothécaires et les titres hypothécaires. Le portefeuille d'un fonds de cette catégorie est habituellement composé de prêts hypothécaires de premier rang sur des propriétés résidentielles au Canada, quoique certains fonds investissent aussi dans des prêts hypothécaires commerciaux.

Fonds de revenu

Fonds commun de placement qui investit principalement dans des titres à revenu fixe, tels que les obligations, les titres hypothécaires et les actions privilégiées. L'objectif principal est de générer un revenu tout en préservant le capital des investisseurs.

Fonds de travailleurs

Fonds qui offrent des crédits d'impôts et permettent d'augmenter le pourcentage de contenu étranger. Ils constituent un investissement de choix au Canada.

Fonds distincts

Un fonds commun de placement ou un fonds en gestion commune garanti par une compagnie d'assurance vie canadienne qui investit au nom de plusieurs investisseurs dans un portefeuille de titres, qui est détenu séparément de l'actif général de l'assureur, et qui offre diverses garanties d'assurance.

Fonds d'obligations

Fonds commun de placement dont le portefeuille est composé essentiellement d'obligations.

Fonds du marché monétaire

Type de fonds commun de placement qui investit principalement dans les bons du Trésor et autres titres à court terme à faible risque.

Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)

Une des possibilités offertes au titulaire d'un REÉR lorsqu'il prend sa retraite. Le FERR fourmit un revenu de retraite régulier que doit toucher l'investisseur la vie durant.

Fonds équilibré

Fonds commun de placement dont la politique de placement vise à bâtir un portefeuille équilibré composé d'obligations et d'actions dans le but de générer le rendement maximum avec un minimum de risque. Ce fonds allie la croissance à long terme des actions aux revenus de dividende. Les pourcentages selon lesquels le fonds est réparti dans les divers types d'investissements sont influencés par les prévisions des gestionnaires du fonds.

Fonds mondial

Un fonds commun de placement qui investit partout à travers le monde.

Frais

De façon générale, les fonds communs peuvent être classés en deux groupes soit, ceux qui imputent des frais d'acquisition et ceux qui n'en imputent pas. Dans le cas des fonds qui appliquent des frais d'acquisition, l'investisseur doit payer une commission au courtier, soit au moment de l'achat ou au moment du rachat. Les investisseurs qui choisissent des fonds communs sans frais d'acquisition n'ont pas à défrayer une telle commission.

Frais d'acquisition

Commissions versées lors de l'acquisition de parts (ou d'actions) de certains fonds communs de placement ou lors de leur rachat.

Frais d'acquisition différés

Souvent appelés "frais de rachat". Ce sont des frais imposés à l'occasion de retraits (rachats) et basés sur une grille régressive selon le nombre d'années durant lesquelles les parts ont été détenues dans le fonds.

Frais d'acquisition initiaux

Lorsque l'option de frais d'acquisition est choisie, des frais sont déduits du montant reçu pour placement et versés au conseiller financier. Le solde du montant est investi selon l'option de placement choisie.

Frais de gestion

Ces frais sont payables par un fonds au gestionnaire de ce fonds pour les services de gestion fournis et sont calculés en pourcentage de l'actif net du fonds.

Frais de suivi

Voir « Frais de service ».

Frais de service

Souvent appelé frais de suivi, il s'agit de la somme payée au courtier par le gestionnaire du fonds pour les services offerts à ses clients sur une base continue.

Frais de substitution

Frais perçus lors de la substitution de parts d'un fonds commun de placement à un autre.

G

Gain en capital

La différence entre le prix de vente et le prix de base rajusté d'un actif, lorsque celle-ci est positive. Une perte en capital survient lorsque la différence entre le prix de vente et le prix de base rajusté d'un actif est négative.

I

Indice

Instrument de mesure de performance du marché basé sur un amalgame des prix des actions, des obligations ou de la valeur marchande d'un groupe spécifique de sociétés. Les indices servent à mesurer l'activité et les tendances du marché. Les indices les plus utilisés sont le Dow Jones des valeurs industrielles, le S&P 500 et le S&P/TSX.

Indice boursier

Instrument servant à évaluer les tendances d'un marché de valeurs boursières. Le plus suivi au Canada est l'indice composé S&P/TSX.

Intérêt

Paiement servi au prêteur par l'emprunteur pour l'usage de son argent. Une société par actions paie de l'intérêt aux détenteurs de ses obligations.

L

Liquidité

Facilité avec laquelle un placement peut être converti en espèces à un prix raisonnable.

O

Obligation

Titre de créance à long terme dont l'émetteur s'engage à payer au porteur un certain montant d'intérêt et à rembourser le capital à l'échéance.

Option

Droit d'acheter ou de vendre des titres spécifiques à un prix et dans un délai fixés d'avance.

Organisme de placement collectif

Un organisme de placement collectif (un "OPC") est une mise en commun de divers types de placements achetés avec des sommes d'argent fournies par des investisseurs. Les placements dans un OPC peuvent comprendre des titres de participation, des obligations, des bons du Trésor, des débentures, des espèces ou des quasi-espèces. La valeur des actifs composant le fonds influence le prix unitaire courant.

P

Perte en capital

Perte résultant de la disposition d'un bien à un prix inférieur à son prix de base rajusté (PBR).

Portefeuille

Ensemble des valeurs mobilières que possède un organisme de placement collectif ou un particulier.

Préservation du capital

Modèle de gestion qui privilégie la protection de l'investissement initial du client. Le but est de fournir des bénéfices décents durant les périodes favorables, et de minimiser les pertes durant les mauvaises périodes.

Prix du marché

Dernier prix auquel une action ou une obligation a été négociée. Le terme " prix " est souvent remplacé par le terme " cours ".

Programme de paiements pré autorisés (PPA)

Programme qui permet à l'investisseur de souscrire des parts par voie de prélèvements périodiques d'un montant fixe sur son compte bancaire. Les paiements peuvent être faits sur une base mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle (ou encore bimensuelle lorsque les codes de fonds TAL sont employés), à n'importe quelle date d'un mois selon la préférence de l'investisseur.

Programme de retraits systématiques (PRS)

Programme qui permet à l'investisseur de recevoir des paiements réguliers d'un montant fixe au moyen de la vente périodique de parts d'un ou de plusieurs fonds.

Prospectus

Document juridique qui présente les caractéristiques d'une émission de titres offerte au public par une société par actions ou une autre personne morale.

Prospectus simplifié

Prospectus abrégé et simplifié distribué par les organismes de placement collectif aux acheteurs de parts ou d'actions et aux acheteurs éventuels. (Voir « Prospectus ».)

R

R 2

Désigne la mesure de corrélation entre un fonds et le marché (indice de référence). Une valeur de 0,50 signifie que 50 % de la variation des changements de prix du fonds pourrait être attribuée aux changements survenus à l'indice boursier au cours d'une période de temps donnée. Un véhicule complètement diversifié affichera une corrélation parfaite avec le marché et donc un R 2 de 100 %. Autrement dit, les résultats du véhicule ont si parfaitement reproduit les résultats du marché (comme ça pourrait être le cas d'un véhicule indiciel) qu'on peut alors dire que le véhicule est tout aussi entièrement diversifié que son indice de référence. Par contre, un véhicule dont le R 2 est de 75 % n'affiche que 75 % de la diversification de son indice de référence. Cela veut dire que 75 % du risque du véhicule est lié au marché tandis que la portion restante de 25 % est associée aux caractéristiques propres au véhicule.

Rachat

Survient lorsqu'un titre est racheté par la société ou le fonds émetteur. Procéder au rachat de votre fonds commun de placement signifie que vous revendez vos parts au fonds pour de l'argent comptant.

Ratio d'encaissement de hausses/baisses

Désigne la moyenne des différences entre les fluctuations de prix du fonds et celles de l'indice de référence. Cette mesure révèle avec quelle amplitude un gestionnaire participe aux fluctuations du marché, tant à la hausse qu'à la baisse, au cours d'une période donnée. On obtient le ratio d'encaissement en divisant les rendements d'un indice de référence (p. ex., le S&P 500 ou le Russell 1000) sur une période donnée en deux catégories, les rendements positifs et les rendements négatifs, et en additionnant ces montants pour obtenir des rendements positifs et négatifs totaux. Les rendements du gestionnaire sont regroupés dans les périodes positives et négatives correspondantes. Afin d'établir les rendements positifs (à la hausse) réalisés par un gestionnaire, le rendement total du gestionnaire (dans des marchés haussiers) est divisé par le rendement total des périodes haussières de l'indice. Le même principe s'applique à l'encaissement de baisses. Un ratio supérieur à 1,00 signifie que le gestionnaire réalise, en moyenne, au cours de ces périodes haussières, une plus grande partie des rendements positifs que l'indice de référence. Un ratio oscillant entre 0,00 et 1,00 indique que le gestionnaire produit des rendements positifs, mais à un degré moindre que l'indice de référence. À l'inverse, le ratio d'encaissement de baisses révèle avec quelle amplitude le gestionnaire participe aux marchés baissiers. Un ratio d'encaissement de baisses inférieur à 0 indique qu'un fonds a produit des rendements positifs dans les marchés baissiers. Les gestionnaires tentent d'afficher une volatilité haussière supérieure et un ratio d'encaissement de hausses supérieur à 1,00, ainsi qu'une volatilité baissière inférieure et un ratio d'encaissement des baisses inférieur à 1,00.

Le ratio d'encaissement sert à établir dans quelle mesure le fonds a été soumis aux fluctuations, haussières ou baissières, de l'indice de référence.

Le ratio d'encaissement est un outil pratique pour la sélection et l'évaluation de fonds. Un ratio d'encaissement élevé signifie que les fluctuations des cours de l'indice de référence ont tendance à être amplifiées par le fonds. Un ratio d'encaissement élevé conviendra à une stratégie dynamique. Un faible ratio d'encaissement répondra davantage à une sélection plus conservatrice.

Ratio des frais de gestion (RFG)

La proportion des actifs du fonds utilisée pour payer les frais de gestion du fonds et les autres frais chaque année, exprimée sous forme d'un pourcentage annualisé.

Ratio Sharpe

Mesure de rendement ajusté au risque calculée en divisant le surplus de rendement d'un portefeuille au-delà du taux exempt de risque par son écart type. Les valeurs supérieures sont souhaitables et révèlent un rendement supérieur par unité de risque.

Régime de retraite

Régime dans le cadre duquel l'employeur et, dans la plupart des cas, les employés versent des cotisations à un fonds qui, à son tour, verse un revenu à vie aux employés participants lorsqu'ils prennent leur retraite. De façon générale, le revenu de retraite est payé tant que la personne retraitée ou son conjoint est en vie. Les prestations peuvent ou non être ajustées au coût de la vie, selon le régime.

Régime enregistré d'épargne-études (REEE)

Régime qui permet au cotisant d'accumuler des capitaux, en bénéficiant d'un report de l'impôt, afin que le bénéficiaire puisse couvrir les coûts reliés à ses études post-secondaires.

Régime enregistré d'épargne retraite (REER)

Un régime de retraite à impôt différé permettant à l'investisseur (jusqu'à l'âge de 71 ans) de verser des cotisations à report d'impôt à son compte d'épargne retraite.

Rendement

Il s'agit de la meilleure façon de mesurer la performance d'un placement. Le rendement combine les variations de prix et les revenus de dividende ou d'intérêt. Dans le cas des fonds communs de placement, les calculs de rendement total sont basés sur l'hypothèse que les revenus générés par les placements de l'investisseur sont automatiquement réinvestis.

Rendement médian

Désigne le point médian des rendements de tous les fonds de tous les fonds d'un échantillon. La moitié des fonds du groupe affiche des rendements inférieurs au point médian. L'autre moitié affiche des rendements supérieurs au point médian.

Répartition de l'actif

Méthode selon laquelle un portefeuille est divisé entre les trois types principaux d'investissements, soit les actions, les titres à revenu fixe (obligations) et les liquidités. La répartition dépend principalement de vos objectifs d'investissement et devrait tenir compte de facteurs tels que l'âge et la tolérance au risque.

Risque

Variabilité des rendements d'un actif donné, souvent exprimée sous forme d'écart-type.

T

Taux de rendement à l'échéance

Taux de rendement que tirerait un investisseur s'il détenait une obligation de son émission à son échéance.

Taux de rendement actuel

Pour les obligations et les billets, correspond au taux d'intérêt nominal divisé par le prix du marché de l'obligation.

Titre hypothécaire

Titre représentant une part dans un bloc de prêts hypothécaires. Le détenteur reçoit des versements mensuels de capital et d'intérêt.

Titre (valeur mobilière)

Instrument attestant d'une participation ou d'une dette d'une entreprise dans laquelle une personne investit dans le but d'en retirer des gains financiers. Le terme inclut les billets, actions, obligations, débentures et autres titres de participation ou d'emprunt, négociables ou non.

Titres à revenu fixe

Produisent un revenu régulier. Les obligations et les certificats de placement garanti (CPG) sont des exemples de titres à revenu fixe qui donnent des intérêts réguliers.

Titres de participation

Titre représentant une participation proportionnelle dans une société. Les termes « action » et « titre de participation » sont souvent employés de façon interchangeable. Certains titres de participation donnent des dividendes réguliers alors que d'autres n'en donnent pas.

Transfert automatique

Transfert périodique d'un montant fixe d'argent d'un fonds (habituellement un fonds du marché monétaire) à un autre fonds.

V

Valeur comptable

Le coût de vos parts au moment de leur achat ou de leur réception comme distribution.

Valeur de premier ordre

Action de grande qualité. Elle présente généralement un faible risque et est considérée comme un placement conservateur.

Valeur liquidative

Voir « Valeur nette ».

Valeur liquidative par part ou par action

Voir « Valeur nette par part ou par action ».

Valeur marchande

La valeur courante de toutes les parts détenues (prix unitaire courant multiplié par le nombre de parts détenues).

Valeur nette

Valeur de l'actif net déterminée quotidiennement sur la base de la valeur marchande des actifs du fonds, de laquelle on soustrait les éléments du passif (tel que les frais d'opération du fonds). Aussi appelée valeur liquidative ou valeur de l'actif net.

Valeur nette par part ou par action

Quotient de la valeur liquidative d'un fonds commun de placement par le nombre de parts ou d'actions en circulation. Cette valeur représente la valeur de base d'une part ou d'une action. Aussi appelée valeur liquidative par part ou par action.